TRANSFERT IMMUNITAIRE


 

Contrôle du transfert immunitaire Le dosage des IgG dans le colostrum de la mère et dans le sang du veau
 

 

Le veau nait immunocompétent mais dépourvu d’immunoglobulines (chez le bovin, elles ne traversent pas la barrière placentaire). Le transfert d’immunité passive entre la vache et le jeune veau a donc lieu après la naissance par le biais de la buvée colostrale. Mais celle-ci doit s’effectuer le plus précocement possible, avant la fermeture de la barrière intestinale (36h).

 

Comment vérifier ce transfert immunitaire? Prélèvement sanguin sur veau sain entre 2 et 6 jours, sur tube sec ou tube hépariné. Les mesures effectuées au laboratoire sont :

 

  • les protéines totales : elles sont un indicateur de la quantité de colostrum absorbé par le veau. La valeur doit être supérieure à 55 g/l.
  • les immunoglobulines G (IgG) : la concentration doit être supérieure à 10 g/l (valeur prédictive de la survie du veau, voir graphique). Si le transfert est insuffisant, il convient alors de contrôler le colostrum : envoi au laboratoire pour dosage des IgG et protéines totales. La teneur en IgG doit être supérieure à 100 g/l et les protéines totales supérieures à 180 g/l. Le contrôle du colostrum permet également de sélectionner les meilleures donneuses : si vous souhaitez congeler du colostrum autant qu’il soit bon !

Vous avez une question ?

Contactez-nous pour en savoir plus !